Prix Entreprise & Salariés Aidants | Palmarès et Jury 2018
Promouvoir le soutien aux aidants en activité professionnelle
salarié aidant, aidant, prix entreprise et salariés aidant,
16341
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16341,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Sous le haut patronage de :

Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé
Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail
Sophie CLUZEL, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargée des Personnes handicapées

Retour sur la 3ème édition du Prix Entreprise et Salariés Aidants :       

Les organisations lauréates

1er PRIX


Afin de s’adapter aux évolutions sociétales de la famille, les fédérations syndicales et les groupements d’employeurs ont engagé des travaux paritaires ainsi que des négociations au sein de de la branche des Industries Electriques et Gazières qui ont abouti à la conclusion d’un accord le 15 décembre 2017. Quatre fédérations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC et CGT) ont signé cet accord qui vise à soutenir l’engagement professionnel des salariés pouvant être impactés par divers événements familiaux et prend explicitement en compte la question du soutien aux salariés aidants, afin de permettre de concilier leur bien être personnel et l’intérêt de l’entreprise.
Environ 140 000 salariés dans 160 entreprises sont concernés par un ensemble complet de dispositions nouvelles :
Les salariés aidants ont accès à une plate-forme téléphonique d’orientation et de conseil sur les dispositifs existants, d’écoute psychologique et de bilans en matière sociale, de santé et juridique. Cette plateforme donne aussi accès à des prestations individuelles (enveloppe financière pour des prestations de services, formation par un personnel infirmier, …) pour les salariés en congé de présence parentale ou de solidarité familiale.
Les salariés en congé de solidarité familiale bénéficient d’une indemnité complémentaire pour une durée de 3 mois maximum visant à maintenir 80 % de leur salaire net pour les congés pris à temps plein et 100% pour ceux à temps partiel (sous déduction de l’AJAP).
Les salariés en congé de présence parentale bénéficient d’une indemnité visant à maintenir 80% de leur salaire net (sous déduction de l’AJAP) pendant une durée de 310 jours maximum. Quant au congé de proche aidant, un soutien financier est apporté, fonction de la durée du temps partiel. Les parents d’un enfant en situation de handicap bénéficient d’un congé supplémentaire «parent – enfant handicapé» de 8 jours par an jusqu’aux 20 ans de l’enfant, et l’aide aux frais d’études versée aux parents est améliorée.
Enfin, les entreprises de la branche des IEG prévoient la sensibilisation des responsables RH, du management et des médecins du travail à la situation des salariés en situation d’aidants familiaux et le rappel de l’application à leur égard du principe de non-discrimination.

2ème PRIX

 

De nombreux postiers accompagnent, de manière régulière, pour les activités de la vie quotidienne un de leur proche souffrant ou en perte d’autonomie pour cause de vieillissement, de handicap ou de maladie.
Pour répondre à leurs besoins et les accompagner dans la conciliation de leur vie professionnelle et personnelle, La Poste a mis en place, dans le cadre du dialogue social, un dispositif complet d’offre sociale. Il comprend une plateforme téléphonique d’écoute, de conseils et d’orientation : le guichet des aidants. Après un diagnostic de la situation, des solutions adaptées sont proposées pour soulager matériellement et psychologiquement tant l’aidé que l’aidant, notamment en l’accompagnant dans ses démarches administratives et en lui présentant l’ensemble du dispositif. Ce guichet est le point unique d’entrée pour la délivrance, sous conditions, d’un label individuel ouvrant droit à des offres dédiées (CESU bonifiés, Aide à Domicile pour l’Aidé, Prestation d’aide au répit, participations financières à : l’achat de la tablette ARDOIZ, une téléassistance, une formation aux gestes préservant l’aidant et l’aidé, un diagnostic d’Ergothérapeute, «Veiller sur mes parents»).
Pour compléter ce dispositif, un accord social majoritaire destiné à faciliter la conciliation vie professionnelle – vie personnelle des postiers aidants a été signé le 18 septembre 2018. Cet accord met en place un dispositif de solidarité qui permet de donner des jours aux postiers aidants à travers un Fonds de solidarité aidants. Ce fonds est alimenté par La Poste à hauteur de 1000 jours par an et par les postiers qui souhaitent donner des jours de leurs congés. Grâce à ce fonds, les aidants peuvent bénéficier de 25 jours de solidarité aidants par an, renouvelables une fois.
L’accord met également en place des dispositions permettant plus de souplesse dans l’organisation du temps de travail des aidants, un accès simplifié au temps partiel et au télétravail, un accompagnement à la mobilité géographique ainsi que 3 jours d’absence par an pour accompagner l’aidé dans ses démarches médicales ou administratives.

3ème PRIX

Mettant à profit la négociation de son accord triennal sur le Handicap, le Groupe MATMUT a souhaité prendre en considération la problématique des collaborateurs aidants. Une démarche dans le plein respect de son approche «complice de vies des collaborateurs», fidèle au dialogue social de qualité qu’il prône.
Conscient de l’existence d’une sphère privée au delà de la sphère professionnelle, il estime qu’il est de sa responsabilité d’apporter des solutions concrètes pour la gestion de cette double-vie impactant au quotidien un nombre croissant de salariés, et notamment les femmes (+ de 60% des aidants sont des femmes) qui représentent les 2/3 de ses effectifs.
L’accord applicable au 1er janvier 2019 apporte des réponses concrètes à ce qui constitue un véritable enjeu social, avec des bénéfices attendus en termes de santé au travail, de gestion des congés, et de protection sociale :

  • La santé des salariés aidants, une priorité pour la MATMUT, grâce à un aménagement du rythme et de la charge de travail. Les proches aidants pourront, afin de prévenir tout risque d’épuisement, bénéficier d’aménagements particuliers du rythme de travail sur préconisations du Médecin du Travail.
  • La prévention de l’absentéisme grâce à la solidarité entre salariés, avec la création d’un fonds de solidarité faisant appel à la générosité des collaborateurs et abondé par la MATMUT. Ce fonds sera alimenté par les dons des salariés provenant du Compte Épargne Temps. Géré par la MATMUT, il fera l’objet d’un abondement de 20%. Le compte de la personne bénéficiaire sera crédité d’une première période d’absence de 40 jours (par an) renouvelable.
  • Un régime social plus protecteur en faveur des parents d’enfants handicapés, grâce à une mesure spécifique concernant ceux ayant opté pour un temps partiel : la possibilité de cotiser en situation de travail à temps partiel – avec la contribution de la MATMUT – à hauteur du salaire correspondant à une activité à temps plein (assurance vieillesse).

Présidente du Jury 2018

Blandine Langlois2

Blandine Langlois

DRH Groupe Les Echos – Le Parisien

Les membres :

delbegue

Anne DELBEGUE

DRH, groupe Audiens

PORTRAIT STUDIO AVRIL 2014

Nadège PLOU

DRH France, groupe Korian

Fabienne Vincent

Fabienne VINCENT

Chargée de mission Santé, Mutualité Française

AnneCampagnolle1 (1)

Anne CAMPAGNOLLE

Directrice Action sociale et des relations avec les instances, Groupe LOURMEL

olenka_witjas_nb

Olenka WITJAS

 chanteuse, Syndicat des Artistes Musiciens de Paris – CGT

corbin

Stéphane CORBIN

Directeur de la compensation de la perte d’autonomie, CNSA

coton

Pascale COTON

Vice-Présidente, CFTC/CESE

ladoucette

Olivier de LADOUCETTE

Psychiatre gérontologue,
Fondation pour la Recherche sur Alzheimer

Marie H Dupuy

Marie-Hélène DUPUY

Responsable de département Action sociale,
Groupe B2V

51764_durand_benoit

Benoît DURAND

Directeur délégué, France Alzheimer

Géraldine Fort

Déléguée générale, ORSE

Hervé GARNIER

Secrétaire national, CFDT

V-Genieys-fond G-4

Virginie GENIYES

Directrice – Direction générale,
Inter Mutuelles Assistance

guenole2

Guénolé JAN

Directeur du Pôle Action sociale et Formation,
Maison de Santé Protestante de Bordeaux Bagatelle

leduc

Florence LEDUC

Présidente, Association Française des Aidants

leneveu

Guillemette LENEVEU

Directrice générale, UNAF

joel-riou-63

Joël RIOU

Président, RESPONSAGE

thamin

Bertrand THAMIN

Président, CMB Santé au travail

christophe roth

Christophe ROTH

Délégué national,
Santé au travail et Handicap
CFE-CGC

sardier

Claudine SARDIER

Responsable Action sociale, AGRICA

18h00

Ouverture conjointe par Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé, et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, chargée des personnes handicapées

18h15

Aider les salariés aidants : de nouvelles solidarités qui enrichissent le vivre ensemble dans l’entreprise ?

Au-delà des dispositifs de soutien, la prise en compte des salariés aidants invite à une nécessaire reconfiguration de l’organisation et des relations au sein du collectif de travail. Au moment où cette question devient un enjeu majeur des nouvelles politiques RH, comment l’entreprise peut-elle tirer parti de ces nouvelles formes de solidarité pour faire progresser sa performance économique et sociale ?

Avec Marie-Anne MONTCHAMP, ancienne ministre, Présidente de la CNSA, Rémi BOYER, DRH groupe et RSE (Korian), Jocelyne CABANAL, Secrétaire nationale en charge de la protection sociale (CFDT), Denis GRAVOUIL, Secrétaire général (CGT Spectacle)

18h45

Quelles premières pistes de solutions pour les salariés aidants des TPE/PME, les contrats courts, intérimaires, intermittents … ?

L’accompagnement d’une personne rendue dépendante par l’âge, la maladie ou le handicap est souvent envisagée comme une succession de ruptures qui, en générant des bouleversements de vie, concourt à précariser l’aidant familial. Dans ces conditions, certains types ou natures d’emploi peuvent-ils amplifier ce phénomène ? Et si oui, quelles sont aujourd’hui les solutions qui peuvent être mises en place pour tous ceux qui ne travaillent pas dans une grande entreprise ou dont le contrat de travail ne s’inscrit pas dans la durée ?

Avec Joël JAOUEN, Président de France Alzheimer, Laurence REIX, Responsable Marketing des Solutions RH (Groupe UP), Sandra KLEIN, Directrice Commerciale Pôle Santé Bien-Vivre (Inter Mutuelles Assistance), Guénolé JAN, Directeur Pôle Action sociale et Formation (Maison de Santé Protestante de Bordeaux Bagatelle)

19h15

Remise des prix aux lauréats

19h30

Cocktail

L’édition 2018 du Prix Entreprise & Salariés Aidants était organisée par

En partenariat avec :

 

au titre de l’Alliance Professionnelle Retraite Agirc Arrco

et

         

   

Avec la participation de :

        

partenaires médias :